Pour une décroissance de l’invisibilité de la décroissance – 1

devisePour un mouvement d’idées, Il est plus confortable de se complaire dans l’invisibilité et le groupusculaire que de s’organiser afin – sans trahison et avec cohérence – de bousculer le ronron croissantiste des débats politiques. Comment sans abandonner le politique faire de la politique ? Comment construire une Maison commune des décroissant.e.s en assumant de défendre et d’exposer des idées « identifiantes et clivantes » ?

Pour un.e objecteur.trice de croissance, la croissance n’est pas la solution, elle est le problème. Les décroissant.e.s partagent cette conviction ; mais ils rajoutent une question politique : et maintenant ? Lire la suite