Faudrait-il passer à la « post-croissance » ?

Alors que le mot de « post-croissance » semble parfaitement consensuel, il plaît à la bourgeoisie, il se trouve dans des programmes de partis politiques, faut-il arrêter d’effrayer les beaux esprits avec ce terme volontairement conflictuel de décroissance ? Voilà le débat paru dans le mensuel La Décroissance de janvier 2019, auquel j’ai accepté de participer, en très bonne compagnie : Serge Latouche, François Schneider et Élodie Vieille Blanchard.

Pourquoi l’évidence critique portée par le mot même de « décroissance » n’a-t-elle pas empêché depuis des années d’être brouillée par la prolifération d’autres termes tels que a-croissance, post-croissance ou après-croissance , et très récemment méta-croissance [1] ? Lire la suite