Réclamons mieux que 1700 euros

Article co-écrit avec Baptiste Mylondo et publié dans le numéro 4 des Z’IndignéEs de novembre 2012

Au nom de leurs « valeurs », les décroissants peuvent-ils oser dire qu’ils sont opposés à l’augmentation du montant du SMIC à 1700 euros ? Peuvent-ils oser dire que la seule « revalorisation » qu’ils envisagent ne passerait pas par une hausse du montant du SMIC ? Malheureusement nous ne manquons pas d’arguments pour « désespérer Aulnay-sous-Bois », et nous aurions toutes les raisons de ne pas adhérer au mot d’ordre qui semble unir la gauche de la gauche. Dressons-en une liste rapide. Lire la suite