Catégorie : Critique de l’individualisme

Au sens le plus large, l’individualisme est cette conception de la société qui repose sur une fable : la vie individuelle précéderait la vie collective.

Qu’est-ce que la décroissance nous permet d’espérer, collectivement ?

Je mets ici à disposition une mise en forme de mon intervention du vendredi 1er mars au Foyer rural des Taillades (84). Cette invitation m’a donné la bonne occasion de parler de décroissance, en me faisant sortir du cercle de l’entre-soi des déjà-convaincus par la décroissance. La première partie est

Continuer la lecture

La décroissance a besoin d’une doctrine socialiste

Pour remercier les amis vendéens de la décroissance qui m’avaient invité le mercredi 27 décembre à intervenir à La courte échelle (Fontenay le Comte) sur le thème « décroissance, société et effondrement », je mets ici par écrit les 4 grands thèmes qui me semblent pouvoir fonder aujourd’hui une décroissance désirable :

Continuer la lecture

De la capacité individualiste à récupérer la critique contre l’individualisme

J’ai assisté hier à la présentation par l’auteure – Aude Vidal – du court essai Egologie, écologie, individualisme et course au bonheur, aux éditions grenobloise Le monde à l’envers. Le propos est alléchant quand on lit la 4ème de couverture : « Développement personnel, habitats groupés, jardins partagés… : face au désastre capitaliste,

Continuer la lecture

Pour changer la société, changeons la façon de débattre

Publié sur ReporTerre → Selon les décroissants, l’économisme recouvre le monde de la politique. Pour résister à ce mouvement de fond, les auteurs de cette tribune, Thierry Brulavoine et moi, expliquent quels principes permettent de s’émanciper de la logique individuelle. Ils seront mis en œuvre lors des échanges des (f)estives

Continuer la lecture

Oser critiquer l’individualisme généralisé

Je ne mets ici qu’un extrait de la version écrite de mon intervention à Nyons le vendredi 2 décembre, consacrée à une critique des fables partagées paradoxalement par les adorateurs de la croissance et leur adversaires « alternatifs » déclarés. Le fondement caché de ce paradoxe me semble résider dans un « individualisme

Continuer la lecture

Le mépris et la haine des milieux populaires – 28 février 15

Intervention de Michel Lepesant, philosophe, membre du mouvement des objecteurs de croissance, sur le mépris et la haine des milieux populaires par les puissants. La Ville de Fontaine (38) et Paul ARIES (Les z’indigné(e)s !) ont organisé le quatrième Forum de la Désobéissance Citoyenne le 28 février 2015 sur le thème

Continuer la lecture