La radicalité de l’écologie : la cohérence plutôt que l’intransigeance

Par rapport à l’ambition de réussir des rencontres de l’écologie radicale ((Texte écrit comme contribution pour les 1ères rencontres de l’écologie radicale, dites « rencontres de Miremont ».)), c’est-à-dire (1) faire de la diversité des écologistes une force et (2) malgré l’urgence des crises environnementale, sociale et humaine, prendre le temps de suivre les questionnements dans le bon sens – les « valeurs », puis les « objectifs » d’un « projet de société », puis les « mesures » d’un « programme politique » –, que peut vouloir dire la « radicalité » de l’écologie radicale ?

Lire la suite

Une politique du mieux

Pourquoi ce sentiment que la litanie des appels à l’union n’est plus que rite ? Sentiment peut-être d’autant plus injustifié qu’il resterait sourd à cette « inouïe » nouveauté qui, au travers de revendications juxtaposées, mériterait d’être vraiment écoutée : il faut réunir le social et l’écologie, il faut faire rimer le rouge et le vert, il faut penser ensemble la crise sociale et la crise environnementale.

Lire la suite

Le tissu altermondialiste

Qu’est-ce qui nous différencie de tous les appels à l’union du rouge et du vert ?

Viendra peut-être un jour où la réponse à cette question ira de soi mais cela ne semble pas le cas aujourd’hui et c’est pourquoi le temps de la réponse doit être précédé de questions préalables qui sont autant d’objections qu’il faut bien affronter si l’on veut qu’une réponse puisse être audible :

Lire la suite