C’est de théorie et d’idéologie, c'est-à-dire d’une philosophie générale animée non pas par l'intransigeance mais par la cohérence, dont manque terriblement la politique. Dans une société dominée depuis longtemps par la résignation ou l'adaptation, avec quelques intermèdes de sidération, où toutes les forces de la domination veulent la poursuite de la croissance et de son spectacle, il devrait être évident que ce que nous devons accomplir aujourd'hui est la critique radicale de tout ce qui existe, comme si tout était pour le pire dans le pire des mondes possibles.

L’hospitalité, entre identité et universalité

1/ Comment relier conceptuellement l’hospitalité à la question identité/universalité ?  Par l’altérité : d’une part, l’hospitalité est un certain rapport à l’autre, à l’étranger (l’hospitalité n’est pas la familiarité, l’hôte n’est pas un familier et même si je le reçois en lui disant de « faire comme chez lui », ce n’est là qu’une

Continuer la lecture

Identité(s) et universalité

Premier préliminaire = l’actualité de la question ; par exemple : 1- Programmation de l’ouverture de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, 2- Création d’un ministère « de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du codéveloppement », attribué à Brice Hortefeux, 3- démission à cause de la formulation : « il n’est pas dans

Continuer la lecture