RI et union Européenne, qu’en attendre ?

Malheureusement le colloque a été annulé pour le 8 décembre. Mais pour une fois j’avais écrit mon intervention prévue ; je peux donc la communiquer. Le thème général de cette rencontre était : Que nous est-il  permis d’espérer pour l’instauration d’un revenu de base (RB) quand on l’envisage dans le cadre de l’Union Européenne (UE) ? Lire la suite

Pas de revenu inconditionnel suffisant sans revenu maximum suffisant

Après une tribune en faveur du débat sur le revenu universel, le site Reporterre publie une tribune en faveur du revenu maximum. Je l’en remercie particulièrement car il me semble essentiel quand on est décroissant non seulement de refuser tout attrait pour l’illimitation mais aussi de défendre une double limite : pas de plancher sans plafond, et réciproquement.

Lire la suite

Le revenu inconditionnel mérite une vraie discussion

2055232_le-revenu-universel-en-dix-questions-web-tete-0211666518359Je mets en ligne la version longue d’une tribune publiée sur Reporterre, mais dans une version très écourtée et modifiée.

Le débat sur le revenu de base, allocation universelle, garantie, minimum… fait son entrée fracassante dans le débat politique, en tous cas parmi les candidats de gauche. Paradoxalement, il n’est pas certain que les partisans anciens de cette proposition puissent s’en réjouir quand on sait le goût des politiques pour le rétropédalage et le passage à la moulinette de la moindre mesure un tant soit peu radicale. Lire la suite

Les mondes fantômes des adversaires de l’égalité

alencontreLe site A l’encontre publiait fin décembre 2016, une critique par Michel Husson contre le revenu universel. Il publie aujourd’hui ma réponse à cet article ; article qui est aussi en ligne sur le site où j’avais découvert le texte de M. Husson : entre les lignes entre les mots, qui est un site fournissant beaucoup de liens.

Le revenu de base n’est plus une proposition politique, c’est un feu d’artifices : de droite à gauche ou inversement, de la France d’en Haut à celle d’en Bas ou réciproquement, quel est le candidat qui n’ajoute pas à son panier électoral la proposition d’un revenu de base ou d’une allocation universelle ?

En miroir, cette foison suscite son bouquet de critiques et de rejets. Et c’est là que le bât blesse car aucune critique ne prend la peine d’une analyse un tant soit peu honnête, en commençant tout bêtement par faire exprès de ne pas confondre entre les différentes variantes proposées. Or ces critiques se contentent en général de faire semblant de croire qu’en leur essence toutes les propositions de revenu social seraient peu ou prou équivalentes, qu’elles reposeraient sur le même « postulat », forcément « erroné », qu’elles déboucheraient sur une même « impasse stratégique ». Lire la suite

Pour une politique décroissante des revenus

Voici la version très étoffée des notes dont je me suis servi pour ma conférence du 26 février au Salon Primevère, à Lyon. J’y ai présenté un plaidoyer en faveur du débat sur le revenu inconditionnel en le plaçant au coeur d’une politique générale des revenus d’un point de vue décroissant.

logo-primevere16Je finis par une présentation du RI en le plaçant au cœur de 8 autres propositions qui pourraient constituer C. une Politique générale des revenus dans une société libérée de (la religion de) l’économie, c’est-à-dire compatible avec une production non productiviste, avec une consommation non consumériste : la déspécialisation de l’activité (indivision sociale de l’activité), le temps libéré (réduction du temps de travail), le partage des tâches pénibles, le Revenu maximum acceptable (RMA), l’héritage, la réappropriation de la souveraineté monétaire (monnaie locale complémentaire, MLC), les gratuités (les services publics dans des organisations sociales reterritorialisées), la dette.

Pour cela, j’aurai présenté dans une première étape A. La décroissance comme démarchandisation (de l’activité, des communs et de la monnaie → à partir de Karl Polanyi) et dans ma seconde étape B. Les valeurs de la décroissance (la sobriété, l’émancipation et le partage). Lire la suite

Défendre le RI au sein d’Attac

attacCi-dessous le CR de mon intervention en faveur du revenu inconditionnel (RI) lors de la CNCL d’Attac du 6 juin 2015, à l’invitation du comité local d’Attac 19 ; je les en remercie.

Présentation : Introduction par Mathieu Feldis (Attac 19), modération par Frédérique Perrin (Attac 19). Invités : Michel Lepesant (Attac et Mouvement des Objecteurs de Croissance – MOC), Bertrand Bony (Attac et Réseau Salariat), Thomas Coutrot (Attac Conseil scientifique et porte-parole)

Lire la suite

De l’antiproductivisme à la construction d’un espace écologique commun

Intervention en août 2013 à Notre Dame des Landes.

Définition de l’espace écologique : penser et agir entre un plancher et un plafond. Sur le modèle de l’empreinte écologique :

  • Sous un plafond, une vie décente n’est plus possible et c’est la misère (manque du nécessaire).
  • Au-delà d’un plancher, c’est le dépassement insoutenable de la capacité de charge écologique de notre planète.

Lire la suite

Revenir à la société : la question du revenu inconditionel

ATTAC_ROUGEPour une conception ATTACquante et non pas défensive de la protection sociale : acquérir de nouveaux avantages en faveur de la société.

Publié dans la nouvelle Revue éditée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac, Les Possibles, n° 01 Automne 2013, par Baptiste Mylondo et Michel Lepesant

Il peut sembler incongru de traiter du revenu inconditionnel dans un dossier sur la protection sociale : cette mesure aux multiples noms et variantes est souvent critiquée à gauche par ceux qui craignent qu’elle ne remette en cause notre système français de protection sociale. En effet, dans une optique libérale, il s’agirait bien de supprimer l’essentiel des prestations sociales avec, pour solde de tout compte, le versement d’un revenu minimum, le plus souvent d’un montant indécent. Un tel revenu minimum impliquerait alors une régression sociale, qui se traduirait notamment par une baisse des prestations mais surtout par la disparition de certains dispositifs assurantiels comme l’assurance chômage ou même l’assurance maladie (comme le redoute par exemple Michel Husson [1]). Lire la suite

Un revenu pour exister

La dernière livraison de la revue Mouvements est entièrement consacrée à la question d’un revenu pour exister (et non pas « un revenu parce que l’on existe »).

J’y publie deux contributions, l’une sur revenu inconditionnel (RI) et revenu maximum acceptable, l’autre sur RI et monnaie locale complémentaire (MLC).

Lire la suite