Le mépris et la haine des milieux populaires – 28 février 15

Intervention de Michel Lepesant, philosophe, membre du mouvement des objecteurs de croissance, sur le mépris et la haine des milieux populaires par les puissants. La Ville de Fontaine (38) et Paul ARIES (Les z’indigné(e)s !) ont organisé le quatrième Forum de la Désobéissance Citoyenne le 28 février 2015 sur le thème : A quoi rêvent les milieux populaires ? Tables rondes, conférences, échanges, témoignages montrent la vivacité de la culture à contre-courant de l’attitude méprisante des média dominants.

https://www.youtube.com/watch?v=gWfW61fCvHM

MLC : où peuvent-elles aller ?

jecoVoici, mis en ordre, quelques points que j’avais prévu de développer lors de ces Jéco sur le thème des « entreprises du 3e type » (le vendredi 14 novembre, au Centre culturel Saint-Marc, à Lyon).

Dans un premier temps, présentation d’une MLC. Dans un second temps, une question plus générale : Economie circulaire, alternative, collaborative, sociale, solidaire… De quoi parle-t-on ? Lire la suite

De la chute des murs… du capitalisme

chretiens_pauvreteSur quelles valeurs fondamentales devrait se reposer une société con­viviale qui se met au rythme du plus pauvre d’entre nous ?

Telle est la question à laquelle j’ai tenté de répondre le samedi 8 novembre, à l’invitation de Chrétiens et Pic de pétrole, lors d’une discussion avec Corinne Morel Darleux et Serge Latouche.

1- Chacun à sa mesure peut constater les effets d’une société de moins en moins conviviale

  • La « dissociété » de Jacques Généreux (La Dissociété, Paris, 2006, page 153) dans laquelle « la « dissociation personnelle » de chaque dissocié l’amène à ne plus supporter le « vivre-ensemble » qu’avec des personnes semblables à lui-même. » Lire la suite

L’urgence de ralentir sur Arte → La Mesure

Aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l’urgence et de l’immédiateté, pour redonner sens au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel est allé à la découverte d’initiatives, individuelles et collectives, qui proposent des alternatives basées sur d’autres paradigmes.

Au Point Rouge

J’avais accepté – en juin 2014 – la demande de John-Paul Lepers de participer à une sorte de happening filmé au milieu des temples de la consommation à Paris.

Chaque année les français dépensent plus de 600 euros pour s’habiller. Et sur cette masse acquise, 12 kg termine à la poubelle ! Et comme 71 % des français pensent que la consommation contribue directement au bonheur (selon l’Observatoire société consommation), la crise vient à point pour questionner notre manière de consommer : si le bonheur est proportionnel à la consommation, comment consommer toujours autant avec moins ? Lire la suite

De l’antiproductivisme à la construction d’un espace écologique commun

Intervention en août 2013 à Notre Dame des Landes.

Définition de l’espace écologique : penser et agir entre un plancher et un plafond. Sur le modèle de l’empreinte écologique :

  • Sous un plafond, une vie décente n’est plus possible et c’est la misère (manque du nécessaire).
  • Au-delà d’un plancher, c’est le dépassement insoutenable de la capacité de charge écologique de notre planète.

Lire la suite

Décroissance et politique

Lors du séminaire Habiter : une critique de l’urbanisme, organisé à Saint-Jean du Gard par le Rassemblement de l’Ecologie Radicale (anti-capitaliste, altermondialiste, anti-productiviste), j’ai répondu à ces quelques questions  posées par Michael :

 1. En quoi l’objection de croissance (ou décroissance) renoue-t-elle avec les principes et valeurs du socialisme utopique qui a précédé la Commune de 1871 ? 

 

Lire la suite