Décroissance et politique

Lors du séminaire Habiter : une critique de l’urbanisme, organisé à Saint-Jean du Gard par le Rassemblement de l’Ecologie Radicale (anti-capitaliste, altermondialiste, anti-productiviste), j’ai répondu à ces quelques questions  posées par Michael :

 1. En quoi l’objection de croissance (ou décroissance) renoue-t-elle avec les principes et valeurs du socialisme utopique qui a précédé la Commune de 1871 ? 

 

2. Qu’est-ce que vous ne partagez pas avec les partis de gauche antiproductivistes républicains ? Leur reprochez-vous quelque chose ?


3. La Décroissance est-elle un mouvement structuré au niveau international, ou peut-elle le devenir à l’instar du mouvement altermondialiste ?

4. Quels sont les principaux obstacles à la structuration politique de la Décroissance ?


5. Quelle est votre position par rapport aux initiatives de l’économie sociale et solidaire, et pensez-vous que toutes ces initiatives parfois éparses ou marginales puissent « coaguler » pour faire société ?
(La musique montée avec cette interview est de Rémo Gary et s’intitule « Le Petit Matin »)


Merci à Michael Le Sauce pour ces interviews, disponibles sur le site : http://imaginairelibre.org/