La radicalité de l’écologie : la cohérence plutôt que l’intransigeance

Par rapport à l’ambition de réussir des rencontres de l’écologie radicale ((Texte écrit comme contribution pour les 1ères rencontres de l’écologie radicale, dites « rencontres de Miremont ».)), c’est-à-dire (1) faire de la diversité des écologistes une force et (2) malgré l’urgence des crises environnementale, sociale et humaine, prendre le temps de suivre les questionnements dans le bon sens – les « valeurs », puis les « objectifs » d’un « projet de société », puis les « mesures » d’un « programme politique » –, que peut vouloir dire la « radicalité » de l’écologie radicale ?

Lire la suite